Vermifuger son cheval

Dites adieu aux vers

La vermifugation de votre cheval est une étape clé de sa bonne santé.
 
Cependant, à l’instar de l’antibiothérapie, celle ci doit être raisonnée et ne pas être utilisée à outrance, car les vers développent aussi des résistances à nos molécules.
 
Idéalement, la vermifugation doit être faite suite à un résultat de coproscopie (recherche d’œufs de vers dans les crottins) pour éviter de vermifuger un cheval qui n’en a pas besoin, ou au contraire de recourir à d’autres molécules si des vers sont toujours présents chez un cheval vermifugé.
 
On recommandait de vermifuger à chaque changement de saison, soit 4 fois par an; comme des résistances apparaissent de plus en plus, votre vétérinaire vous recommande de vermifuger 2 fois par an, à l’automne et au printemps.
 
Votre vétérinaire vous conseille d’utiliser au printemps un vermifuge large spectre pour éliminer strongles, cyatostomes, gastérophiles et taenias; et un spectre plus réduit à l’automne.
 
Un cheval non vermifugé depuis plus d’un an devra suivre un protocole plus précis pour éviter une élimination trop brutale des vers en quantité et qui peut provoquer des bouchons intestinaux (voir la fiche technique coliques).
 
Un poulain peut attendre l’âge de 4 mois pour être vermifugé, seulement si la mère a été correctement vermifugée 1 mois avant la mise bas. Attention, certains vermifuges sont à éviter chez les juments gestantes. 
×